Logo Pays de Saverne
contact
intranet
support
Hôtel entreprise saverne
Victor BOEHRER
Attention ! depuis la semaine 26, la présentation a changé pour plus de confort :
- Chaque photo du chantier est commentée
- La présentation indique le nombre de photos en haut à gauche et permet une navigation rapide
- Laissez le curseur de la souris sur le diaporama pour le mettre en pause lors de la lecture de la légende.

par Victor BOEHRER
Semaine 38
  • La vue intérieur de la salle de réunion et d’exposition.

  • Le bardage extérieur commence à être posé.

  • Vue sur l’entrée principale du bâtiment.

Dans le cadre du Pôle d'Excellence Rurale " Dynamiser l'économie de l'habitat durable", la communauté de communes de la région de Saverne réalise, sur la zone d'activités du Martelberg, u n hôtel d'entreprises de 11 bureaux permettant de  
regrouper des acteurs de l'ingénierie du bâtiment. Le site sera aussi un véritable lieu ressources ouvert au grand public et aux entreprises sur la thématique de l'efficacité énergétique avec une focale sur l'éco-rénovation et la construction passive. 
Le Pays et la Maison de l'Emploi et de la formation seront  
mobilisés autour de ce projet, aux côtés de nombreux  
autres partenaires.  
Sans attendre la livraison du bâtiment, la dynamique est  
déjà bien engagée avec :  
• Les travaux du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord  
sur l'éco-rénovation,  
• Le repérage par le Pays d'entreprises dans le coeur de  
cible de l'hôtel d'entreprises : 8 bureaux sont d'ores et déjà  
pré-réservés..
Semaine 37
  • Les cloisons intérieures continuent d’être posées.

  • L’enveloppe du bâtiment étant finalisée, un test d’étanchéité à l’air intermédiaire est réalisé. Le but d’un tel test est de minimiser au maximum les fuites d’air parasites du bâtiment.

  • Pour identifier les fuites d’air, on peut utiliser une caméra thermique.

  • On utilise également de la fumée pour identifier les endroits d'où l’air s’échappe.

Frédéric Terrien
Directeur du Pays de Saverne
Plaine et Plateau

Semaine 36
  • Une grande partie des murs intérieurs ont été rempli de ouate de cellulose. On aperçoit les ouvertures dans les panneaux d’OSB rebouchés par de l’adhésif garantissant l’étanchéité à l’air.

  • On insuffle également l’isolant dans le plancher bas.

  • Réalisation de l’isolation du plancher bas par insufflation de ouate de cellulose.

Semaine 35
  • Vue sur l’entrée principale du bâtiment. Sur la droite, le local à vélo en construction.

  • Le cloisonnement des différents bureaux est en court de réalisation.

  • Le bâtiment est maintenant clos, on remarque sur la droite les appareils utilisés pour sécher l’intérieur du site.

Semaine 34
  • Le cloisonnement des différents bureaux est en court de réalisation.

  • Sur la gauche de la fenêtre, le triple vitrage est en place, sur le tiers droit, il n’y a pas encore de vitrage. Contrairement aux idées reçues, le triple vitrage laisse bien entrer la lumière dans le bâtiment.

  • Vue intérieure de la salle de réunion et d’exposition.

Semaine 33
  • Vue de la façade d’entrée du bâtiment.

  • On se rend bien compte de l’épaisseur du triple vitrage.

  • Le triple vitrage est installé dans les châssis précédemment fixés.

  • La charpente de la terrasse arrière est réalisée.

Semaine 31 & 32
  • Un premier bureau test a été cloisonné.

  • On aperçoit une partie du sous bassement qui est fermée. Cela va permettre d’insuffler la ouate de cellulose, isolant du plancher bas.

  • Rapidement le plancher haut va être étanchéifié pour y poser l’isolant et permettre l’évacuation des eaux pluviales.

  • Les menuiseries extérieures des bureaux ont été installées.

Semaine 30
  • Vue sur la façade d’entrée du bâtiment.

  • A l’intérieur, l’intégralité du bâtiment est recouvert par le plancher haut.

  • On remarque que les dormants des fenêtres sont positionnés derrière l’isolant. Cela permet d’améliorer la performance d’isolation des châssis.

Semaine 29
  • Vue sur la façade d’entrée du bâtiment.

  • A l’intérieur, la moitié du bâtiment où seront situés les bureau est déjà recouverte par le plancher haut.

  • Sur l’autre moitié, côté salle de réunion et d’exposition, on place sur les poutres des supports pour installer le plancher haut avec une inclinaison permetant d’évacuer les eaux pluviales.

  • L’étanchéité à l’air va être réalisée entre le plancher haut et les murs. Par la suite l’isolation du plancher haut sera mise en œuvre pour permettre la finalisation de la toiture.

Semaine 28
  • A l’image du plancher, le plafond arrive sur site en très grandes pièces de contrecollé. La mise en place du plafond permettra de protéger l’intérieur du bâtiment des intempéries ainsi que de secher le bois.

  • Façade sud qui accueillera les baies vitrées.

Semaine 27
  • On ferme hermétiquement le caisson sous le bâtiment qui accueillera les 80cm de ouate de cellulose insufflée sous l’intégralité du plancher.

  • Sur les faces Sud, Est et Ouest du bâtiment il y aura de grandes baies vitrées pour bénéficier d’un maximum d’apports solaires. Il est impératif d’isoler en bout de dalle pour éviter le pont thermique au niveau du plancher bois.

  • Sur cette vue d’ensemble on remarque bien la rapidité d’évolution du chantier. Il s’agit là d’un avantage de la construction bois.

Semaine 26
  • Le mur nord présente une isolation extérieure en fibre de bois, un matériaux présentant une bonne densité (de l'ordre de 50kg/m3, un très bon coefficient d'isolation (lambda 0.038 w/mK).

  • La partie intérieure des murs est en OSB. Toute liaison est protégée par un adhésif haute densité assurant l'étanchéité à l'air. Remarquez également la pause des poutres verticales mises en place à travers une découpe préalable du plancher (multiplis 5 plis) pour prendre appui sur la structure porteuse du bâtiment.

  • Cette photo met en évidence la découpe de l'isolation extérieure, qui couvrira les dormants de fenêtre pour éviter toute déperdition de chaleur. Victor Boehrer explique que contrairement à ce qu'on pourrait penser initialement, la découpe en haut à gauche de chaque fenêtre n'est pas liée à un volet roulant ou store, mais l'assise d'une poutre venant s'y poser, et de la paroi qui séparera chaque bureau.

  • Contrainte d'un bâtiment passif, toutes les arrivées sont localisées au même endroit, via un panneau qui sera siliconé pour assurer l'étanchéité à l'air. Appréciez l'épaisseur du sol mis en œuvre ; on aperçoit au dessous la poutre porteuse.

  • Très technique, l'assise du bâtiment a nécessité un calage au millimètre. Le directeur des services techniques de la communauté de commune explique l'insufflation prochaine de la ouate de cellulose, sur une épaisseur de 80cm.