Logo Pays de Saverne
contact
intranet
250€ de subvention pour un vélo électrique sur le Pays de Saverne Plaine et Plateau

DÉPLACEMENTS

Mise en place sur notre territoire du dispositif national d’aide à l’acquisition d’un Vélo à Assistance Électrique

Benjamin GODFROY

Mise en place sur notre territoire du dispositif national d’aide à l’acquisition d’un Vélo à Assistance Électrique

Depuis la loi relative à la transition énergétique du 18 août 2015, l’État encourage le développement des transports non polluants. À ce titre,il a institué un bonus écologique. Ce bonus à l’achat d’un vélo à assistance électrique peut aller jusqu’à 200 euros.

Attention, au 1er février 2018 cette mesure a été modifiée etdésormais de nouvelles dispositions s’appliquent pour obtenir la prime à l’achat d’un vélo.

Conditions pour bénéficier d’une aide pour vélo électrique

Depuis le 1er février 2018, pour obtenir d’une prime pour l’achat d’un véloélectrique, il faut: (pièces à joindre)
  • Être une personne physique majeure (RIB)
  • Se porter acquéreur d’un VAE neuf: facture du VAEet demande d’aide formulée au plus tard dans les 5 mois suivant la date de facturation.
  • Être domicilié en France (justificatif de domicile: facture énergie, quittance loyer...)
  • Être non-imposable sur les revenus l’année précédant l’achat (avis d’imposition)
  • Ne jamais avoir bénéficié auparavant d’une aide nationale pour ce type d’achat.
  • Justifier d’une subvention obtenue auprès d’une collectivité locale.Outre les critères à respecter pour le demandeur de la subvention pour l’achat d’un VAE, le vélo doit aussi répondre à des conditions très précises.
  • Le vélo électrique doit être neuf
  • Il doit être pourvu d’un moteur auxiliaire électrique au sens du Code de la route (vous pouvez vérifier ce paramètre avec le vendeur)
  • Il ne doit pas être équipé d’une batterie au plomb 

Modalités

200 € maximum et limité à 20% du prix du vélo 
 
Afin de permettre aux habitants de notre territoire de bénéficier de cette aide, les collectivités locales membre du PETR Pays de Saverne Plaine et Plateau (PSPP) ont décidé de la mise en place d’une politique commune sur tout le territoire.

Le PETR PSPP est chargé de l’interface avec les habitants. Vous pouvez effectuer votre demande d’aide à l’aide du formulaire ci-dessous, au plus tard dans les 5 mois suivant la date de facturation de votre cycle : 
Formulaire de souscription à la prime VAE
Documentation légale :
 
Retrouvez ci-dessous les formulaires de l'ASP pour tout complément d'information. 
Les entreprises et les comités d’entreprise du territoire qui le souhaitent peuvent également s’associer à nous pour proposer une sur-prime d’achat à leurs collaborateurs, et leur proposer l’indemnité kilométrique vélo de 0.25€/km, exonérée de cotisations sociales et non imposable.  
L’entreprise peut également acquérir des vélos et les mettre à disposition de ses salariés pour les déplacements domicile-travail, et bénéficier ainsi d’une réduction d’Impôt sur les Sociétés. 

Qu’est-ce qu’un Vélo à Assistance Électrique ?

Un Vélo à Assistance Électrique ou VAE est un vélo équipé d'un moteur alimenté par une batterie rechargeable. Ce moteur fournit une assistance au pédalage jusqu’à la vitesse de 25 km/h. Le cycliste peut ainsi gravir des pentes assez raides sans grand effort. Un vélo à assistance électrique doit être conforme aux normes en vigueur qui fixent les principes généraux suivants : 
  • la puissance nominale du moteur ne doit pas dépasser les 250 watts. 
  • le moteur se déconnecte dès que le vélo électrique atteint 25 km/h. 
  • l’assistance électrique ne fonctionne que si l’utilisateur pédale. 
 Le VAE est particulièrement bien adapté pour un environnement semi-montagneux comme celui du Pays de Saverne, Plaine et Plateau. Il permet également d’augmenter la distance quotidienne acceptable par l’usager.  

L’usage du VAE est plus vertueux pour la société que l’usage d’une voiture. En effet, de nombreux bienfaits individuels et collectifs sont associés à l’usage du vélo ou du VAE : pratique d’exercice physique bénéfique pour la santé, baisse de la pollution, coût de déplacement plus faible.  

Comment bien choisir son VAE ?

David Roublot salarié du PSPP, utilise quotidiennement un VAE depuis 2008. Il nous fait part de son expérience pour le choix d’un VAE .

Quel type de vélo électrique choisir ?

L’important, c’est d’adapter le choix du vélo en fonction de la pratique ou de l’utilisation qu’on en fait. Par exemple en ville, préférez un vélo avec enjambement bas (barre du cadre basse ndlr) car ils permettent une meilleure accessibilité, aux feux par exemple. Si vous empruntez souvent une portion de voie non revêtue, préférez un vélo tout chemin (VTC) pour les chemins en grave (chemins blancs) ou un vélo tout terrain (VTT) pour des pistes moins accessibles. Au niveau du poids, un VAE pèse en moyenne entre 22 et 24 kg.

Quel type de batteries choisir ?

Il faut absolument éviter les batteries au plomb car elles ont un faible nombre de cycles de recharge, une autonomie limitée, et leur recyclage pose question. Il n’y a pas de prime de toute façon pour cette technologie. 
Privilégiez des batteries LiFe (Lithium-Fer) qui ont une grande autonomie et un grand nombre de recharges possibles ; on compte près de 2000 cycles de recharge. En contrepartie, elles sont plus chères et encore peu répandues. 
La technologie Li-ION (ou Lithium Manganèse Li-Mn) a fait ses preuves. Elle permet un rapport coût-durabilité-autonomie intéressant : elle a une bonne autonomie, est durable et ne coûte pas très cher par rapport à la LiFe. 
Dans tous les cas, il faut vérifier l’autonomie en pratique (différente de l’autonomie théorique) et l’adapter à l’usage effectif du vélo. Aujourd’hui, on peut exiger au minimum une autonomie théorique de 100km (autonomie pratique de 50 km, le facteur souvent est de 1 à 2 en fonction du dénivelé, poids du cycliste, vent, etc.). N’hésitez pas à demander aux vendeurs d’essayer un VAE pour tester le matériel et bénéficier de leurs conseils. Renseignez-vous dans les boutiques du territoire : vous pourrez ainsi bénéficier des réductions proposées par ces partenaires locaux.

Quelle technologie d’assistance électrique choisir ?

À mes yeux, il faut privilégier un moteur central (pédalier) car il est plus versatile c’est-à-dire plus adapté à l’ensemble des situations. En montée, il chauffera peu. Sur le plat, il assistera mieux sur l’ensemble de la plage de développement (il bénéficie des vitesses du vélo, comme le cycliste). Il consomme également moins qu’un moteur roue. 
Par comparaison, le moteur roue est une technologie simple et éprouvée. Par contre, il faut privilégier un moteur dans la roue arrière pour éviter d’être surpris par les réactions parfois excessives du moteur dans la roue avant. D’ailleurs la plupart des vélos de La Poste ont des moteurs dans la roue arrière. 

Enfin, sur un vélo classique comme sur un VAE, il ne faut pas oublier les accessoires essentiels : éléments de sécurité (casque, catadioptres), paniers ou sacoches, ponchos, antivol… 

Une prime pour acquérir un VAE

L’usage du VAE est plus vertueux pour la société que l’usage d’une voiture. En effet, de nombreux bienfaits individuels et collectifs sont associés à l’usage du vélo ou du VAE : santé, baisse de la pollution, coût de déplacement plus faible… 

Afin de favoriser ce véhicule socialement plus vertueux, certaines collectivités et l’Etat ont mis en place des primes pour financer l’acquisition d’un VAE. En effet, l’acquisition d’un VAE représente un budget relativement important par rapport à un vélo classique. Il faut compter entre 1000€ (entrée de gamme) et 2500€ (vélo de qualité) pour un VAE. 

À vos pédales !
Ressources et Liens
icône lien
une question ? Contactez-nous !
par Maurin BARALE
icône lien
subvention de la prime du Pays