Logo Pays de Saverne
contact
intranet
support
Focus séniorité du 22 mars 2016 à la Maison de l'Emploi et de la Formation de Saverne

ESPACE PERSPECTIVES

Le FOCUS Séniorité

Séverine ISSELE

Le FOCUS Séniorité

La Maison de l'Emploi et de la Formation de Saverne accueillait le 22 mars le premier FOCUS de l'année 2016 sur le thème de la séniorité

Un temps d'échange entre professionnels 


Dix professionnels du CIO, de la Mission Locale et de Pôle Emploi se sont réunis pour découvrir le projet Seniorité développé en 2015 par la Maison de l'Emploi et de la Formation de Saverne.
 
La question du maintien en activité professionnelle des plus de 50 ans est un enjeu fort pour le territoire. Les seniors ont un taux d'emploi faible ; cette catégorie connaît une poussée du chômage constante depuis 2009 et est particulièrement exposée au chômage de longue durée. Sur notre bassin d’emploi, la surreprésentation de l'emploi industriel, sur des postes en production plus exposés à la pénibilité, la prédominance des salariés peu qualifiés sont des facteurs aggravants.
Focus séniorité du 22 mars 2016 à la Maison de l'Emploi et de la Formation de Saverne
Focus séniorité du 22 mars 2016 à la Maison de l'Emploi et de la Formation de Saverne

Un constat : les entreprises recrutent des seniors

L'enquête réalisée auprès des 31 entreprises de plus de 50 salariés du territoire en 2015, montre que malgré l’absence de politique RH volontariste en matière de gestion du vieillissement de leurs salariés, nos entreprises semblent plutôt ouvertes sur la question des salariés seniors ainsi :  

- 2/3 des entreprises ont recruté des post 50 ans sur les deux dernières années. Certaines limites sont relevées : quand l'âge est trop proche des 60 ans, ou quand il y a de la pénibilité sur le poste à pourvoir. 
- les atouts reconnus et valorisés par les entreprises sur les seniors : ils ont une culture du travail, ils sont disciplinés en comparaison des difficultés rencontrées pour intégrer les plus jeunes. 
- 50 % des entreprises anticipent le départ en retraite des collaborateurs avant 59 ans. 
- Il y a une progression du cumul emploi-retraite : 10 % des entreprises ont au moins 1 salarié-retraité

Reste que les stéréotypes attachés à l’âge (ex. démotivés, moins dynamique, etc.) demeurent et comme le relevaient les conseillers présents, ils s’appliquent aussi aux plus jeunes. Ce qui suggère que la question de la motivation n’est pas strictement corrélée à l’âge. Et si la motivation est bien inhérente à chaque individu, on sait aussi combien le management, une stratégie RH qui pense le travail durant tout le cycle de vie peuvent l’entretenir ou l’émousser. 
Ressources et Liens
icône lien
responsable de l'espace Perspectives
par Séverine ISSELE
Aller plus loin
icône lien
Le diaporama présenté
Focus Séniorité