Logo Pays de Saverne
contact
intranet
support
Aurélie KIMMEL

À quel âge prend-on sa retraite dans le monde ? 
Retraite universelle ? 

Chronique Le jour du Sénior n°5 – 12 mai 2015
Les salariés français bénéficient d’un système de retraite relativement favorable : toute la population peut bénéficier d’une retraite et l’âge de départ à la retraite – 62 ans- se situe dans la moyenne européenne. Qu’en est-il ailleurs ?

Des différences hommes-femmes importantes

Dans un pays sur deux, l’âge de départ à la retraite est plus favorable pour les femmes que pour les hommes. Ainsi en Autriche, il est de 65 ans pour les hommes et de 60 ans pour les femmes. 
Si la possibilité de partir à la retraite et le montant des pensions sont en général corrélés à la durée d’activité, certains pays octroient aux femmes de régimes de retraite plus favorables pour tenir compte de leurs interruptions de carrières. 
Néanmoins, dans de rares pays, comme en France, malgré quelques avantages comme la validation de trimestres liée à la maternité les femmes travaillent plus longtemps que les hommes. En effet, les femmes partent en moyenne à l'âge de 62 ans et 3 mois, contre 61 ans et 8 mois pour les hommes. 

65 ans, l’âge référence de la retraite

Dans la plupart des pays développés, les individus doivent travailler jusqu’à 65 ans pour bénéficier d’une retraite. L’âge de départ à la retraite est régulièrement repoussé car les pays développés sont confrontés au vieillissement de leur population. La Turquie est un cas particulier : si l’âge de départ à la retraite est de 60 ans, une exception existe pour les salariés ayant accumulé 25 ans d’expérience : ils peuvent au bout de ces 25 années, demander à prendre leur retraite. Cela signifie qu’un homme ayant commencé sa carrière à 20 ans, puis ayant travaillé 25 ans sans discontinuité, peut partir à la retraite à 45 ans. Cependant, depuis 2008, l’état turc a décidé petit à petit de réduire cette possibilité. A l’autre extrême, l’âge à la retraite est de 67 ans en Islande et de 65ans pour les retraites anticipées.

Très peu de bénéficiaires des systèmes de retraite dans les pays les plus pauvres 

Dans quasiment tous les pays (sauf exceptions), un système de retraite existe. Néanmoins afin de bénéficier d’une retraite, les individus doivent avoir cotisé au régime de retraite. Comme l’essentiel de la population travaille dans l’économie informelle (c’est-à-dire toutes les activités non déclarées), de nombreuses personnes se retrouvent sans possibilité de pouvoir bénéficier d’une pension de retraite. Ainsi, dans l’Afrique Subsaharienne, 90 % des plus de 65 ans sont exclus des systèmes de retraite. Il n’y a que 2 solutions pour ces personnes : continuer à travailler ou dépendre de la solidarité familiale.

Les pays émergents (Brésil, Inde, Chine,  
Afrique du Sud, …)à la croisée des modèles  

Les pays émergents, qui se sont développés récemment, disposent de systèmes de retraites généreux. Dans de nombreux pays, les individus peuvent arrêter de travailler à l’âge de 60 ans, voire 55 ans pour les femmes. Mais ces pays sont confrontés aux difficultés des pays développés et des pays plus pauvres : une part importante de leur économie reste informelle, et un vieillissement de la population est observé.
Les Chroniques
par Aurélie KIMMEL
10 juin 2015
12 mail 2015
21 avril 2015
07 avril 2015
11 mars 2015
26 février 2015
Ressources et Liens
Le monde économie
La-retraite-en-clair.fr
dw.de