Logo Pays de Saverne
contact
intranet
support
Les actualités séniorité

Les salariés seniors français parmi les moins heureux en Europe

Actu du 01 octobre 2015
Dans le cadre de la dixième édition du baromètre Edenred-Ipsos, près de 2000 salariés européens de 55 ans et plus ont été interrogés dans 14 pays. Il ressort de cette enquête réalisée en janvier 2015 que le bien-être en fin de carrière ne revêt pas la même réalité pour tous : les salariés français comptent ainsi parmi les moins épanouis en Europe loin de leurs collègues des pays du Nord où un «modèle » semble se distinguer.

à retenir ...

Des salariés seniors moins heureux au travail

Le bonheur au travail n’est pas un sentiment partagé par tous les salariés ; en France,, seuls 39% des 55 ans et plus se disent «souvent heureux au travail», alors qu’ils sont 47% chez les moins de 25 ans . En Europe, c’est aux Pays-Bas, que les salariés seniors se déclarent les plus heureux au travail à hauteur de 71%.

Une forte insatisfaction des salariés seniors français vis-à-vis de leur employeur 

- Un manque de considération de leur hiérarchie : 39 % des salariés de 55 ans et + en France estiment que leur hiérarchie porte un réel intérêt à leur bien- être , loin derrière la moyenne européenne de 55%. 
- Trop peu d’actions favorisant la transmission et le renouvellement des compétences : 60% des salariés de 55 ans et + en France estiment que leur employeur n’est pas mobilisé sur ce sujet contre 25% en Autriche ou en Allemagne.  
- Une gestion des talents faible : 61% des salariés de 55 ans et + en France estiment que ce n’est pas une préoccupation de leur employeur contre 34 % dans le reste de l’Europe en moyenne. 
- Des politiques RH sur l’employabilité des seniors à améliorer : en France, 40 % des salariés français de 55 ans et plus se montrent critiques sur la gestion de l’employabilité des seniors,contre seulement 27% en moyenne, en Europe . Une même proportion (41%) souligne un déficit d’information sur les possibilités de formation dans leur entreprise , tandis que 82% de leurs homologues finlandais , par exemple, se considèrent «bien informés». De fait, en France, le taux d’accès à la formation chute à 33% chez les salariés de 55 ans et plus, alors qu’il s’élève à 61% chez les 25-34 ans. 

Une fin de carrière peu optimiste

- En France, seuls 50% des plus de 55 ans sont confiants pour les années restantes avant leur départ en retraite, contre 66% en Europe. 
- Seulement 58% de plus de 55 ans se sentent suffisamment formés pour envisager leur fin de carrière dans l’entreprise, contre 78% en moyenne Europe 
- 55% de plus de 55 ans se disent encore motivés d’ici leur départ à la retraite, contre 67% en moyenne en Europe  
- 23%des plus de 55 ans pensent qu’ils ont encore des possibilités d’évoluer au sein ou à l’extérieur de l’entreprise vs. 43% en moyenne en Europe 

Ressources et Liens
par Isabelle
ou par téléphone au 03 88 02 13 16
CHARBONNIER
baromètre Edenred / Ipsos
Directrice de Clientèle au sein de la practice RH du Groupe Ipsos