Logo Pays de Saverne
contact
intranet
support
Territoire à Energie Positive

ENERGIES

Des ampoules à LED pour mieux lutter contre la précarité énergétique ?

Benjamin GODFROY

Des ampoules à LED pour mieux lutter contre la précarité énergétique ?

Le 3 juin dernier a eu lieu à l'ESAT d'Ingwiller, lors de la journée transition énergétique, une opération de remise de lampes à LED pour les structures de solidarité. Cette opération, financée par EDF et le ministère de l’environnement, a été la première de la Région Grand Est. L'occasion de faire un point sur la précarité énergétique sur le territoire.

De la vulnérabilité énergétique à la précarité énergétique

Les prix de l'énergie pèsent sur le budget des ménages du territoire. Pour rappel, la facture énergétique (somme des factures d'énergie des ménages, entreprises et administrations) du territoire du Pays de Saverne s'élève à 270 millions d'euros par an ! C'est surtout le chauffage et les déplacements qui pèsent le plus lourd sur la facture des ménages. 

On parle de précarité énergétique, selon la loi Besson de 1990 quand "une personne éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l'inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d'habitat". On estime à plus de 5 millions les ménages en situation de précarité énergétique. La vulnérabilité énergétique décrit une situation fragile qui peut rapidement basculer vers une précarité effective. 

Des indicateurs statistiques existent pour calculer la vulnérabilité énergétique. Pour être considéré comme vulnérable, un ménage doit : 
- avoir de faibles ressources 
- dépenser plus de 8% des revenus pour l'énergie du logement ou 4,5% du revenu pour les déplacements 
De manière générale vulnérabilité énergétique et précarité énergétique sont influencées par : 
- les ressources du ménage 
- le climat 
- les dépenses énergétiques pour le logement : mauvaise isolation, type de chauffage inefficient, énergie chère... 
- les dépenses énergétiques pour les déplacements : déplacement en voiture. En général, plus l'éloignement à des pôles urbains est grand, plus ces dépenses sont importantes.

L'Alsace Bossue particulièrement vulnérable, la Région de Saverne pas épargnée

Une étude réalisée fin 2015 par la DREAL donne des chiffres concrets sur ce phénomène pour notre territoire. L'Alsace Bossue est le territoire le plus vulnérable d'Alsace  . Ainsi, 6100 ménages soit 44% ménages sont considérés comme vulnérables en Alsace Bossue ! Cela s'explique surtout par des revenus peu élevés par rapport au reste de l'Alsace. Par ailleurs, les habitants doivent davantage se déplacer pour se rendre à des pôles urbains géographiquement éloignés. Ainsi, 14% des actifs font plus de 100 km/jour pour un coût annuel de 3 400 € de carburant! On peut également citer l'ancienneté des logements dans un contexte de climat plus rigoureux. 

Cependant, avec 34% de la population en situation de vulnérabilité énergétique, le SCOT de la Région de Saverne n'est pas épargné non plus. Ce sont surtout les villes et les bourgs tels que Saverne, Bouxwiller, Ingwiller ou Marmoutier qui sont les plus touchés.
Démonstration de l'association Schnaeckele Slow Food

Lutter contre la vulnérabilité énergétique

La précarité énergétique peut être atténuée en limitant les consommations énergétiques des ménages. Pour le logement, il s'agit de mener des travaux d'économie d'énergie (isolation, étanchéité à l'air...). Ainsi, l'ANAH via le Conseil Départemental propose des aides pour faire des travaux d'économie d'énergie pour les propriétaires les plus modestes. 
Concernant, les déplacements, il s'agit de travailler sur les solutions de transport en commun et de de covoiturage. Ainsi, deux trains Sarreguemines-Strasbourg vont être rajoutés à compter du 3/07/2016. 
 
Alors, certes l'éclairage n'est pas le poste de dépenses le plus important : 150 à 200 € par an, c'est la dépense moyenne d'un ménage dans l'éclairage de son logement. Le remplacement d'une ampoule classique par une ampoule à LED permet un gain moyen de 8€/an/ampoule remplacée. La distribution d'ampoules à LED ne sortira par les ménages de la précarité énergétique mais c'est une bonne porte d'entrée pour parler de réductions de consommation d'énergie aux ménages les plus en difficulté.
Ressources et Liens
icône lien
chargé de mission transition énergétique
par Benjamin GODFROY
icône lien
Le point sur la précarité énergétique
LPS 197, janvier 2015
icône lien
La vulnératibilité énergétique
En Alsace, document du Scot Nord Ouest
icône lien
La précarité liée au logement
Les notes de l'ADEUS
Aller plus loin
icône lien
Rénover son logement
pour les logements modestes
icône lien
La précarité énergétique en Alsace
site de la DREAL